Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog


choeurs célèbres d'opéras 2015 par geynet

 

Le Choeur est à la recherche d'hommes pour les pupitres de basses et ténors.

Les débutants sont acceptés.

Vous serez les bienvenus pour des informations tél : 0650046365 ou 0681666356

 

Blog Choeur

  • : Le blog de méli mélo choeur de Saint-Just
  • Le blog de méli mélo choeur de Saint-Just
  • : Chanter dans la joie et la bonne humeur est notre devise. Nous avons une année pleine de projets.
  • Contact

  • méli mélo
  • choeur bien sympathique du sud de la France
  • choeur bien sympathique du sud de la France

Recherche

/ / /

Bella ciao

         
 


 

 *BELLA CIAO*  
Chant "populaire italien"

    


Cliquez sur ces 2 mots pour télécharger
                        
                 Le texte illustré                   Le partition et les MP3

 

 

Un mystère dévoilé pour ... 2 euros!

Pour les italiens comme pour tout le reste du monde "Bella Ciao" est la chanson type de la résistance transalpine contre le fascisme. Rien à redire... sinon qu'en 2006 un ingénieur italien du nom de Fausto Giovannardi, découvre à Paris dans le Quartier Latin, la véritable origine de "Bella Ciao", en achetant un CD de musique Klezmer de 1919 à 2 euros, et qui a pour titre "Yiddish Swing Music".


Cliquez sur l'image pour tout 
savoir sur la musique klezmer


Fausto Giovannardi écouta le CD quelques temps plus tard, dans sa voiture. Sans s'en rendre compte il se mit spontanément à chanter les paroles de "Bella Ciao" sur une des musiques Klemzer du CD. La surprise fut telle qu'il arrêta sa voiture pour lire le titre du morceau de musique et l'interprète: "Koilen" de Mishka Ziganoff.
"Koilen" est une chanson folklorique juive des pays de l'est ou plus exactement la version d'une chanson yiddish dont le titre complet est "Dus zekelen koilen" c'est à dire "un petit sac de charbon". 

 À partir de là Fausto Giovannardi, l'ingénieur toscan, a décidé de comprendre pourquoi une chanson yiddish d'Europe de l'est et via les États Unis 
est devenue "Bella Ciao", l'hymne partisan par excellence.



Comment "Koilen" est devenu "Bella Ciao" ? 
Sans doute grâce à un émigrant de retour des États-Unis avec dans sa valise l'un des 3 enregistrements connus à ce jour. La version de Tziganoff est ouvertement "swing", une couleur jazzy qui devait à l'époque la rendre plus attractive au yeux de la jeunesse. Le disque a du être écouté là où la contestation politique est traditionnellement vive c'est à dire dans les milieux intellectuel, étudiant et syndical.



Comment cette musique est devenue l'hymne partisan ? 
20 ans après la 2° guerre seulement une poignée de partisans de Modène et de la région de Bologne chantaient "Bella Ciao". L'hymne officiel chanté par tous les partisans  était "Fischia il vento". Cependant cette chanson déplut finalement à cause de ses paroles trop directes et de nature communiste, d'autant que la musique est celle d'une chansonnette soviétique dédicacée à la belle "Katiuscia" dont c'était le titre original. "Bella Ciao" supplanta donc "Fischia il vento" dans le coeur des partisans car ses paroles s'adaptaient à toutes les sensibilités politiques qui voulaient éliminer "l'invasor" (l'envahisseur).




En ce qui concerne la version de "Bella Ciao" des Mondine, ces femmes qui travaillaient dans les rizières de la plaine du Pô (voir plus bas un extrait du film "Riz amer" avec Silvana Mangano), elle a été chantée en public pour la première fois en 1962 par Giovanna Daffini à Gualtieri (Reggio Emilia). Elle disait l'avoir apprise dans les rizières de Novara et de Vercelli où elle avait travaillé avant la 2° guerre. Cette version est un chant de travail qui relate la journée type d'une "Mondine" qui ramasse le riz les pieds dans l'eau et le dos courbé, avec les insectes et les maladies (la malaria et les infections) et la présence du chef qui profitait de son autorité pour rendre encore plus difficile ce travail saisonnier qui durait de juin à juillet. Les paroles de la version des Mondine de "Bella Ciao" seraient l'oeuvre d'un certain Vasco Scansani de Gualtieri qui les auraient écrites à la demande de Giovanna Daffini au début des années 50... Des chercheurs attestent pourtant avoir trouvé des traces de "Bella Ciao" avant la 2° guerre mondiale mais avec d'autres paroles que celles de Daffini/Scansani. Cependant la musique serait la même sans doute déjà présente dans d'autres chants des Mondine.



Pour "Bella Ciao" l'heure de la consécration sonna en 1964, quand le "Nuovo Canzioniere Italiano" présenta un spectacle à Spoleta avec pour chant d'ouverture la version Mondine de "Bella Ciao" et pour chant de clôture la version partisane de "Bella Ciao". Ainsi donc les 2 versions furent réunies à un même moment dans des conditions de spectacle pur et non plus dans le cadre de leur "création" historique. Mais il demeure que pour les chercheurs le lien musical qui unit les Mondine aux partisans n'est pas très clair. La conscience antifasciste et citadine des partisans contre l'envahisseur n'a pas forcément à voir avec l'expression d'un travail laborieux des paysans dont nombre de chansons traditionnelles et originales témoignent. 

Il apparaît admis aujourd'hui que "Bella Ciao" est un mythe relativement récent que la tradition a inventé de toutes pièces et qui se déclare de l'héritage historique musical.


(Texte traduit d'un article du journal "La Repubblica" du 12/4/2008)



Version de "Bella Ciao" des Mondine

Alla mattina appena alzata
O bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao
Alla mattina appena alzata
In risaia mi tocca andar.

E fra gli insetti e le zanzare
O bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao
E fra gli insetti e le zanzare
Un dur lavor mi tocca far.

Il capo in piedi col suo bastone
O bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao
Il capo in piedi col suo bastone
E noi curve a lavorar.

O mamma mia, o che tormento!
O bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao
O mamma mia o che tormento
Io t'invoco ogni doman.

Ma verrà un giorno che tutte quante
O bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao
Ma verrà un giorno che tutte quante
Lavoreremo in libertà.


À noter que l'expression "Bella ciao" en italien n'a pas vraiment de sens. C'est plutôt une interjection, utilisée ici pour interpeler le spectateur sur le sort des "Mondine" ou des partisans.

Le chant appris par la chorale est une version plutôt dialectale.  
Les versions de ce chant anonyme sont très nombreuses et le vocabulaire change souvent (par ex: alzato/svegliato pour levé/réveillé) mais l'histoire demeure la même.

Cliquer sur l'étoilepour télécharger 
 
les 2 versions de "Bella Ciao" traduites en français
 PASTRE DI MOUTAGNO 

Nicolas SABOLY

 
 
Pastre di mountagno,
La Divinita
A pres pèr coumpagno
Vosto umanita ;
Soun dins la persouno
D'un pichot Garçoun
Que soun Paire douno
Pèr vosto rançoun.
 
La troupo fidèlo
A pres grand plesi
D'ausi la nouvello
Que l'Ange i'a di ;
An peno de crèire,
Qu'acò sié verai
Volon l'ana vèire
Aqui mounte jai.
 
Lou pu vièi di pastre
E lou pu savènt
Counsulto lis astre
Se fara bèu tèms ;
Dis qu'en luno pleno
Fai toujour tèms dre
E quand l'auro meno,
Dis que fai bèn fre.

 
 
 
 
 
Guihaume s'abiho,
Viestis soun jargau,
E dis à sa fiho :
Istas à l'oustau
Debanas la sedo,
Gardas lou troupèu,
Móusès vòsti fedo,
Largas lis agnèu.
 
Se vesias sa femo!
Gounflo coume un biòu,
Jilo de lagremo,
Grosso coume d'iòu
Es descounsoulado,
Quand noun pòu ana
Vèire l'Acouchado
E l'Enfant qu'es na.
 
Lis àutri pastouro,
Deman de-matin.
De-vers li sèt ouro,
saran pèr camin ;
Crese que, si mouflo
lé faran pas mau,
Car lou vènt que boufo
N'es pas gaire caud.

Partager cette page

Repost 0
Published by

Chants Année 2017/2018

Nouvelles des uns & des autres